C’est lundi et, on le sait tous, le lundi personne n’a envie de travailler. On recherche le moindre prétexte pour procrastiner. C’est donc avec grand plaisir que je vous annonce vouloir vous aider dans votre quête de tout-faire-sauf-du-travail. Tous les lundis, je vous donne le droit de décrocher quelques minutes en vous présentant un jeu de société. Qu’il soit récent ou sorti il y a 50 ans, le jeu sera tout le temps un coup de cœur personnel.

Avec l’annonce d’une adaptation jeu vidéo du Donjon de Naheulbeuk, j’ai tout de suite pensé au jeu de la maison d’édition Repos Prod. En effet, en 2010 est sorti la version jeu de société de la célèbre série audio. Et je dois avouer que j’ai eu pas mal de plaisir avec ce jeu d’exploration de Donjon plutôt atypique.

Le Donjon de Naheulbeuk chez Robin des Jeux

Et donc, qu’est-ce que c’est que ce jeu?

Si vous êtes familiers avec l’univers du Donjon de Naheulbeuk, vous pouvez immédiatement passer au prochain paragraphe. Pour les autres, c’est une série audio à la Pérusse lancé en 2001 sur internet par un certain John « Pen of Chaos » Lang. La série se concentre sur un groupe de héros pas très héroïques dans un univers médiéval-fantastique le tout dans un enrobage humoristico-parodique de Donjons et Dragons.

Les aventuriers (lire les joueurs) pénètrent donc « dans le plus dangereux Donjon de la terre de Fangh », le fameux Donjon de Naheulbeuk, pour y récolter la 12e statuette de Gladeulfeurah. Pour y arriver, les joueurs passent au travers d’une série de salle où les attendent épreuves et choix narratifs. Une fois au bout du donjon, ils affrontent le terrible Zangdar, maitre du donjon.

le donjon de naheulbeuk p image grande

Entièrement coopératif, le jeu demande aux joueurs de commencer en choisissant chacun un des personnages iconiques de la série : le nain, l’elfe, l’ogre, la magicienne, etc. Chaque personnage dispose d’habiletés uniques ainsi que de trois niveaux de puissance qui peuvent être débloqués en dépensant de l’or ou des chaussettes récoltées (oui… oui… mais c’est trop long à expliquer, écoutez la série audio). Évidemment, pendant l’aventure, des équipements peuvent être trouvés pour améliorer son personnage.

À chaque tour, un joueur prend une fiche Salle et lit à voix haute la mise en situation. Ensuite, les joueurs doivent faire un choix parmi différentes options. Par exemple, devant la porte, les joueurs peuvent soit cogner, soit tenter de trouver une nouvelle entrée, soit essayer d’escalader le mur. Selon le choix fait, les joueurs devront soit faire un combat, soit réaliser une épreuve.

le donjon de naheulbeuk la marche barbare p image grande
Exemple d’un personnage de l’extension

Les épreuves peuvent être de lancer des tuiles de jeu dans la boite, de trouver des paire de tuiles le plus rapidement possible, de construire un château de cartes, etc. Les combats, quant à eux, sont en temps réels. Pour battre les ennemis, les joueurs doivent s’échanger des cartes le plus rapidement possible pour faire des combinaisons et former des mots. S’ils ont assez causé de dégâts dans le temps impartis, il.

Évidemment, le jeu est truffé de référence, gags et autres traits d’humour. En somme, c’est très physique, chaotique et drôle tant dans le thème que dans les mécaniques. Par contre, les amateurs seront contents d’apprendre qu’il existe une extension titrée : La Marche Barbare. Baston!

f le donjon de naheulbeuk la marche barbare cover
Le Donjon de Naheulbeuk – 3-6 joueurs – 60 min. – 10+

À essayer si :

  • Vous voulez découvrir des mécaniques atypiques.
  • Vous êtes un amateur de la série audio ou que vous connaissez bien les clichés des jeux de rôle sur table.
  • Vous aimez les coopératifs où on ne peut avoir un joueur qui prend toutes les décisions pour les autres.

À éviter si :

  • Le temps réel vous donne des crises cardiaques.
  • Vous êtes nuls à lancer des choses, garder votre équilibre et autres.
  • Pour vous, le matériel de jeu c’est sacré et vous hurlez à la moindre égratignure.