« Bonjour Jean-Thomas, j’aimerais savoir si c’était possible de faire un article sur Nouvelle-France. J’aimerais essayer le jeu et en faire une critique. Fais-moi signe si ça t’intéresse!

– Oui, on termine notre deuxième prototype! Si tu le veux, il est à toi! »

Voilà ce qui s’est produit un soir, alors que je parcourais des groupes de discussion en quête de nouveautés ludiques.

Je naviguais sur les réseaux sociaux en quête d’un nouveau jeu à découvrir quand, un peu par hasard, je suis tombé sur des concepteurs de jeux de société québécois faisant la promotion de leur tout dernier jeu de société. Je vous parle ici de la maison d’édition Jackbro et de leur jeu Nouvelle-France (créé par Jacques-Dominique Landry).

Nouvelle-France

« J-D pour les intimes »

Avant même de connaître le jeu, j’ai voulu en savoir un peu plus sur l’auteur Jacques-Dominique Landry, alias J-D. Le désir de J-D à vouloir créer un jeu de société remonte au début des années 2000. C’est près de 13 ans plus tard qu’il crée Nouvelle-France et se lance dans l’aventure afin de produire, avec l’aide de Jackbro, ce jeu de placement de blocs soulignant les racines québécoises.

PHOTO

« Mais qui sont-ils? »

PHOTO copy

Jackbro c’est Jean-Thomas et Étienne Rioux, ces deux frères qui nous ont offerts les jeux Vikingar et 40 Voleurs. Comme je suis curieux de nature, je voulais en savoir plus sur Jackbro. Ce que j’ai découvert m’a beaucoup plu! Le souci du détail, l’immersion et la forte thématique de ces jeux m’ont tout de suite frappé. On sait qu’on a affaire à des passionnés

Par exemple :

– Le plateau circulaire de Vikingar est inspiré des cartes vikings de l’époque;

PHOTO

– Les cartes à jouer de 40 Voleurs (inspiré de l’histoire persane d’Ali Baba et les quarante voleurs) sont très similaires aux Ganjifa (les cartes à jouer perses).

PHOTO

J’ai remarqué que dans mon cercle ludique, les joueurs se divisent en deux camps :

– Team Mécanique : Ceux pour qui une bonne mécanique fera oublier un thème absent ou boiteux.

– Team Thématique : Ceux pour qui la thématique fera pardonner les imperfections de la mécanique de jeu.

Personnellement, je me considère hybride, mais mon cœur se laisse facilement corrompre par un thème bien intégré. Donc, quand j’ai vu que d’autres passionnés de thématiques sortaient un nouveau jeu, j’ai tout de suite été emballé par leur projet.

« Parlons mécanique »

Hé oui! Même si je suis fan de bonnes thématiques, il faut quand même passer par la mécanique de jeu qui n’est jamais négligeable. Nouvelle-France est fort simple tout en étant juste assez profond pour faire réfléchir même les plus aguerris. Le but du jeu est simple : faire le plus de points en plaçant des pièces de construction et ériger les murs de l’église, du moulin et de la redoute. (La redoute est un petit fort de terre ou de maçonnerie)

  1. On sélectionne une pièce de construction parmi celles illustrées sur une des 3 cartes Construction pigées au début de son tour.

PHOTO copy

2- On choisit une des cartes Construction disponibles ainsi qu’une des pièces qui lui correspond, puis on tente de la disposer sur le pourtour d’un des bâtiments disponibles. Ces pièces sont composées de cubes multicolores où chaque couleur est associée à un joueur.

3- On calcule les points générés par la pose de cette pièce en comptant 1 point par cube de la couleur du joueur qui dépose la pièce de construction. Si le joueur réussit à coller un ou plusieurs cubes de sa couleur en série, on additionne 1 point par cube de sa propre couleur. Le joueur cherchera donc à faire de grandes suites de cubes de sa couleur à chaque pose de pièce pour maximiser ses points par tour de jeu.

Ex. :

PHOTO

4- On continue ainsi jusqu’à l’arrivé de la première neige.

«Ah! Comme la neige a neigé… »

Lors de la mise en place, 3 bâtonnets indicateurs sont placés aléatoirement à proximité des ouvrages à construire. Ces bâtonnets servent à faire le décompte de la neige lorsque l’une des trois cartes Flocon est pigée du paquet de cartes de construction et que la neige tombe sur la Nouvelle-France.

3 cartes Flocon veulent donc dire qu’il neigera 3 fois et qu’il y aura 3 décomptes faits en fonction des bâtonnets indicateurs :

 

  • Le 1er flocon déclenche le décompte de la rangée du bas de tous les bâtiments;
  • Le 2e flocon déclenche le décompte de la rangée du milieu de tous les bâtiments;
  • Le 3e flocon déclenche le décompte de la rangée du haut de tous les bâtiments et la fin de partie.

PHOTO

En fonction de la hauteur de la neige :

 

  • Le « + » indique que chacun des joueurs marquera 1 point par cube de leur couleur;
  • Le « 2 » indique que chacun des joueurs marquera 2 points par cube de leur couleur;
  • Le « – » indique que chacun des joueurs soustraira 1 point par cube de leur couleur.

PHOTO

Une fois que le décompte est terminé, on place les plaquettes de neige afin de masquer la rangée libre la plus basse. Cette rangée est désormais considérée comme inactive et aucun point ne pourra être généré à l’aide des cubes s’y trouvant.

PHOTO

« Bon! C’est assez Simon! »

Comme les règles actuelles ne sont pas définitives, je n’entrerai pas davantage dans les détails… Mais, en plus de ce que je viens de vous présenter, il y a des cartes personnages donnant des pouvoirs et des pièces de construction spéciale qui peuvent s’avérer très payantes si vous savez attendre le bon moment pour les utiliser.

« Houston, on a besoin de soutien en Nouvelle-France »

Nouvelle-France sera disponible sur la plateforme de financement participatif Kickstarter en 2019. L’équipe de Jackbro, grâce au concept de Jacques-Dominique, est évidemment très fière de présenter un autre jeu avec une forte thématique. L’hiver, la neige, les lieux, les personnages et le titre du jeu sont étroitement liés pour créer un jeu inspiré des premiers balbutiements du Québec et de son histoire.

Le prix pour Nouvelle-France DEVRAIT tourner aux alentours de 80-85$. L’équipe de Jackbro préfère garder un peu de suspense pour leur campagne Kickstarter et je ne leur en tiendrai pas rigueur.

PHOTO

« En résumé »

Comme j’ai joué avec un prototype, je ne pourrai pas vous parler de la qualité du matériel, car j’ignore à ce jour le type de matériau qui sera utilisé pour le produire. Par contre, les plaquettes de neige approfondissent l’immersion proposée par le jeu, le choix des couleurs est très bien avisé et la disposition atypique de Nouvelle-France rend le coup d’œil fort agréable.

La mécanique est très intuitive et les règles sont simples à comprendre. L’alliance entre dextérité, analyse spatiale et stratégie à long terme rendent Nouvelle-France rafraîchissant et amusant!

« Informations pratiques »

Âge : 10+

Nombre de joueurs : 2 – 4 (optimal 4)

Durée : 45 à 60 min

Auteur : Jacques-Dominique Landry

Illustrateur : Jacques-Dominique Landry

Éditeur : JackBro Playful Creation

Année : 2019

Langues : Multilingue

Thématique : Le Québec

Genre : Placement de cubes

Les plus :

+ Interaction… Si on est observateur, il est possible de contenir la progression des autres joueurs pour éviter qu’ils prennent trop d’avance. Il est aussi possible de leur faire perdre des points;

+ Surprenant… Il serait facile de dire qu’il y a une stratégie unique pour remporter une partie, mais l’imprévisibilité des autres joueurs permet d’éliminer cet aspect;

+ Adaptable… En établissant quelques règles maison, il est possible de faire passer l’âge recommandé de 10+ à 6+ facilement;

+ Multilingue… Un jeu où les composantes sont dénuées de texte devrait toujours venir en plusieurs langues selon moi et c’est le cas ici;

+ Beau… Les images sont belles, les couleurs ne sont pas trop vives ce qui transposent bien la rudesse de l’hiver;

+ QUÉBÉCOIS!… Holééé holé holé holéééé, holééééé hoooolééééé! Bon OK… Je suis probablement un peu biaisé pour ce point positif, mais je suis excessivement fier de nos créateurs québécois et je tenais à le souligner dans cette critique!

Les moins** :

– Pour 4 joueurs… J’ai trouvé dommage de ne pas pouvoir utiliser les couleurs des joueurs inactifs afin d’optimiser le jeu à 2 et 3 joueurs.

– Dextérité… Le placement des pièces demande de la précision. Ceux qui ont les mains tremblantes auront probablement moins de plaisir à y jouer.

– Tout bouge… Lorsque vient le temps de placer les plaquettes de neige, les cubes ont tendance à se déplacer.

 

**Gardez en tête que cette critique est basée sur un prototype et que ces points négatifs seront peut-être corrigés dans version commerciale.

PHOTO

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.