Alors que Cubicle 7 dévoilait tout récemment que la 4e édition de règles de Warhammer Fantasy Roleplay était en route, Games Workshop annonce que les univers reconnus pour être particulièrement violents de Warhammer connaîtront aussi une gamme de produits adaptés à une clientèle plus jeune.

Les licences de Disney le démontrent, certains fidèles d’une propriété intellectuelle qui deviennent parents transmettent leur passion à leurs enfants, permettant de partager avec eux divers contenus de la culture populaire. Cela s’avère également une stratégie efficace en termes de marketing, puisqu’une marque fidélise de la sorte une nouvelle génération de consommateur, se positionnant ainsi dans une perspective économique plus pérenne.

Games Workshop emboite le pas dans cette direction en proposant des novélisations en littérature jeunesse de deux de ses univers, soit Warhammer Age of Sigmar pour la fantasy et Warhammer 40 000 pour du SCI-FI.

WHAdventures May Booksec

« it’s a common sight to see parent-child teams having a blast and sharing their love of Warhammer gaming »

(Une vision courante est d’assister à des unions parent-enfant ayant du plaisir à partager leur amour pour le jeu dans Warhammer)

Warhammer Adventures consistera en deux séries de romans remplis d’action qui s’adresseront aux 8 à 12 ans, notamment grâce à des protagonistes plus jeunes. Les deux premiers ouvrages seront titrés Realm Quest : The City of Lifestone et Warped Galaxies : Attack of the Necron, écrits respectivement par Tom Huddleston et Cavan Scott. À l’évidence, une attention particulière a été faite au niveau de la qualité graphique des illustrations, mais rien n’est précisé si les pages à l’intérieur seront illustrées ou non.

Pour l’instant, aucune information n’a été donnée concernant une traduction française, mais la compagnie du Royaume-Uni démontre généralement un service de localisation relativement rapide. L’annonce parle d’une première publication en 2019, sans avancer un mois en particulier.

Si vous désirez être informé de tous les développements, vous pouvez vous abonner à la chaîne de lettres (newletters) ou consulter la page officielle (toutes deux en anglais).

À voir aussi