C’est bien connu, le Salon de la Passion Médiévale est devenu, depuis plusieurs années, LE rendez-vous annuel des Grandeurs Nature québécois. Mais le sujet de base n’a pas toujours été le GN, il est important de souligner le travail de plusieurs artisans qui travaillent fort pour garder la passion du médiéval en vie.

Les GNs du Québec

Plusieurs acteurs principaux de la scène des GNs étaient présents comme l’Atelier du Loisir, le Duché de Bicolline et les Terres de Bélénos. Mais le Salon de la Passion, c’est aussi l’occasion de découvrir les plus petits GNs émergents. Le calendrier des GNs de l’année était bien en évidence devant la scène intérieure et à chaque année on peut remarquer qu’il s’allonge alors que de nouveaux évènements s’y ajoutent. La vérité est que les Grandeurs Nature sont une industrie grandissante au québec et que les nouveaux acteurs s’ajoutent en permanence. Mais qui dit GN dit également équipement, et l’événement est également l’endroit parfait pour s’armer pour la nouvelle saison. Les artisans comme Dracolite, Némésis et Mythril en profitent pour montrer leurs nouveaux produits et leurs tablettes regorgent d’armes, de costumes et de diverses décorations.

 

Le Salon de la Passion est-il accessible seulement aux GNs médiévaux du Québec? Non! Bien que le thème soit celui du médiéval, le Salon de la Passion permet également de découvrir plusieurs types de GNs au Québec qui font partie du genre post-apocalyptique, zombie ou même Star Wars (après tout c’est « Il y a longtemps, dans une galaxie lointaine »).

Soldats, sorciers et saltimbanques

La fin de semaine a été agrémentée d’une variété de spectacles. Se sont succédés sur scène musiciens, danseurs et conteurs divers, tous vêtus des costumes appropriés jouant des airs du monde avec des instruments que l’on n’a que peu entendu depuis des années. C’est là que se trouve le véritable coeur du Salon de la Passion Médiévale. Rappelons-le, le festival est avant-tout un évènement d’ambiance et bien que les GNs soit une grande partie de cette ambiance, le festival serait bien vide sans ces artistes.

 

Des activités ont également été offertes aux visiteurs. Tout d’abord, ceux qui arboraient fièrement leurs couleurs ont pu participer au concours de costume Mascarade organisé par les Artisans d’Azure. Les participants, comme dans un concours de cosplay, ont droit à une minute sur scène et sont jugés selon la qualité de leur costume et de leur performance sur scène. Aussi, les combattants nés ont pu profiter d’un tournoi amateur et aussi de deux belles activités:  Monstres en Folie, une activité de combats contre divers monstres fantastiques, et le Parcours du Combattant, un parcours à obstacles, gracieuseté de la compagnie Tricorne.

Mes coups de coeur

Alex le Rustik et ses jeux faits à la main.

Toutefois, il y a aussi des exposants qui, sans toucher directement aux GNs, peuvent grandement améliorer l’ambiance grâce à leurs produits. C’est donc dans l’esprit des temps médiévaux que je me suis intéressé aux kiosques de Alex le Rustik, Marie-Eve Côté et Chand’Miel.

Marie-Ève Côté et ses enluminures.

Alex le Rustik est un fabricant d’anciens jeux de société. L’histoire des jeux en est une longue qui parcourt les âges et les nations, et Alex en connaÎt un rayon sur le sujet. Grâce à lui et à ses créations époustouflantes, on peut en apprendre sur les ancêtres des échecs, du Backgammon et sur des jeux dont je connaissais à peine l’existence. Tous ses jeux sont faits et peinturés à la main et les pièces passent par un processus extensif de cinq vernissages.

 

 

Marie-Eve Côté est une spécialiste de la calligraphie et de l’enluminure.

Chand’Miel et les chandelles authentiques.

Ses créations et son art nous permettent de redécouvrir l’écriture sur parchemin et vélin dans les temps médiévaux. Elle est également très instruite quant aux différentes techniques de calligraphie de l’époque et l’origine des matériaux d’écriture.

Chand‘Miel fabriquent des chandelles, mais pas n’importe lesquelles: des authentiques chandelles de cire d’abeille! En plus de paraître visuellement plus médiévales, ces chandelles offrent un doux parfum selon le type de fleur butiné par les abeilles. Elles ont également plusieurs avantages sur les chandelles modernes, notamment leur durée de vie et leur toxicité moindre par rapport aux chandelles à la paraffine.

Conclusion

Bien que les GNs soient une grande partie des activités médiévales au Québec, on oublie souvent que le Salon de la Passion Médiévale est avant tout une expérience immersive des temps médiévaux. Tout le monde peut cependant y trouver son compte. Les amateurs du médiéval peuvent apprécier le travail des artistes locaux et revivre une partie de l’histoire au travers des Grandeurs Nature. Les amateurs de GNs, pour leur part, ont accès aux meilleures créations au Québec (voir au monde) pour peaufiner leurs personnages et peuvent en apprendre plus sur l’époque pour améliorer leur roleplay. Finalement, le Salon de la Passion Médiéval a aussi beaucoup pour satisfaire même les curieux et les familles grâce à la multitude d’activités et de spectacles offerts sur place. Somme toute, une belle journée!