Une pub à saveur retro-nouveau.

D&D Beyond vient de lancer une vidéo en cinéma d’animation en guise de publicité pour promouvoir sa plateforme. Elle prend les airs du générique d’ouverture d’une émission jeunesse fictive. Elle met en scène les personnages incarnés dans la deuxième campagne de jeu de rôle sur table que mène actuellement Critical Role sur Twitch. Chantée par Sam Riegel (Scanlan et Nott dans les aventures), on y aperçoit une rôliste désorganisée par tous ses papiers qui finit par cliquer sur la page de D&D Beyond et, d’une pression de l’index, oublie toute sa gestion pour mieux pénétrer l’univers du jeu afin d’y affronter gnolls et tyrannoeils.

D&D Beyond Trailer

Watch the new D&D Beyond trailer with the amazing vocal talents of Sam Riegel and Mr. Fantastic and animation by Kamille Areopagita and Kevin Areopagita.

Posted by D&D Beyond on Thursday, May 31, 2018

 

À noter au passage une référence évidente à cette chanson de Stephen Lynch, live sur l’album Superhero (2002).

D&D Beyond est un logiciel développée par la compagnie Curse qui rassemble depuis 2017 la plupart du contenu de la 5e édition de D&D sous format numérique. Wizards of the Coast, qui refuse de mettre sur le marché des formats PDF de ses livres (bien que beaucoup circulent illégalement), espère plutôt fidéliser les utilisateurs de laptops, tablettes et téléphones intelligents à cette application payante. Le matériel en accès libre (Open Gaming License) est disponible gratuitement, mais c’est à l’aide de micropaiements, de «bundle» ou par abonnements mensuels que la plupart des données sont déverrouillées. Dans la communauté, beaucoup de résistance se fait sentir quant à cette tarification qui peut faire monter une facture de manière exorbitante, mais plusieurs utilisateurs viennent cependant aussi vanter la qualité du produit.

Pour accéder au site de D&D Beyond: https://www.dndbeyond.com/

Quoi qu’il en soit, avec ce partenariat avec Critical Role (qui connaît un succès phénoménal –et le mot est faible-), gageons que la qualité de la publicité ciblant directement son public saura amener plusieurs clics sur sa page officielle qui pourront se concrétiser en achats.

Dans le post officiel, ainsi que ceux partagés un peu partout, des internautes viennent de manière récurrente affirmer en commentaire qu’ils ou elles regarderaient une série animée de cette trempe; ce qui ne s’avère pas un projet si farfelu dans une ère touchée par le transmédia. Peut-être existe-il un marché pour le retour d’un dessin animé sur Donjons&Dragons?