Le Metagaming est un fléau dans le monde des jeux de rôle, que ce soit dans les Grandeurs Natures ou les jeux sur table. Le Metagaming est ce que tout joueur déteste subir et évite de faire. Cependant, même si cette pratique vient généralement de mauvaise foi, le Metagaming peut servir au jeux

Qu'es-ce que c'est, le Meta gaming?

Chut! Attendez avant de me jeter des roches à la figure. Laissez-moi vous expliquer mon point. (Et ca fait mal, des roches!)

Premièrement, c’est quoi du Metagaming?  Bien que plusieurs savent déjà c’est quoi, certains auraient besoin d’un petit récapitulatif, ou encore, pour les nouveaux de ce monde voici une explication de c’est quoi, cette bibitte noire.

En gros, le Metagaming est tout ce qui sort de l’univers de jeu, ou de votre personnage. Dans un Grandeur Nature, le Méta se traduirait par de la tricherie. Exemple: Si vous ne comptez pas vos points de vie comme il faut, que bizarrement vous avez un sort que votre personnage n’a pas normalement, que vous cachez un objet en jeu dans une zone hors jeu , que vous introduisez des informations connues hors jeu dans le jeu, etc.

Dans un cadre de jeux sur table, le Metagaming se traduirait par: La tricherie des dés, transmettre de l’information à un autre joueur alors que vos personnage ne sont pas dans la même pièce et/ou pas respecter votre fiche de personnage et j’en passe. Dans les deux cas, le Metagaming pourrait se traduire par le bris du 4ème mur, entre l’univers de jeux et la réalité.

Cependant, par moment, cette chose horrible peut servir au jeu. Je vous vois déjà avec vos pierres dans les mains, déposez-les j’ai dit, et laissez-moi argumenter avant. Chut, chut. Ce que je veux dire par là, c’est que par moment, le Meta peut aider au bien être du jeu en plusieurs points

Une nécessité, pour le mieu ou pour le pire

C’est un malheureuse nécessité pour les DM: Étant DM dans plusieurs campagne de jeux, je dois avouer que je l’utilise… Je sais, honte à moi. Cependant je le fais dans le but de rendre ma campagne plus plaisante pour mes joueurs. Par exemple: Je triche sur le résultat de mes dés pour permettre à mes joueurs de survivre à une attaque qui les auraient tués sur le champs. Personne n’aime voir leur personnage mourir dès la première attaque d’un combat. Ou encore, je fais l’inverse en donner un petit “ Boost” à mes monstres pour que mes joueurs aient du challenge.

Il doit aussi être utilisé pour le bien de tous les joueurs. Étant aussi joueuse de jeu sur table, je comprends le bonheur que de jouer un personnage et de respecter son “Roleplay”. Cependant, pousser trop à fond, ce “roleplay” peut nuire au jeu, spécialement aux autres joueurs. Exemple: Si votre personnage se la joue solitaire, vous empêchez les autre participants de vivre aussi le jeu avec vous. Ou encore, si votre personnage possède un gros caractère et passe son temps à se pogner avec les NPC ou les autre joueurs, l’ambiance de jeu va en être affecté. Il faut parfois “tricher” sur la personnalité d’un personnage pour le bien être du jeux et des personnes avec qui vous jouez.

Il ajoute un brin de comique: Pensez au personnage de Deadpool, de Marvel. Briser le 4ème mur peut, si bien utilisé, servir à un brin de comédie. Je vous cite un moment où je l’ai utilisé:
Dans une de mes campagnes, un NPC (Réputée pour dire des inepties), ne se rappelle pas du nom d’un des personnage joueur. Je lui fais dire alors: “Tu t’appelle Dave, c’est ça ?” (Dave étant le vrai nom du joueur) et au personnage de répondre : “Non, je me nomme Damien”.
Mes joueurs l’ont rient. Il ne faut pas en abuser, cependant, car ça peut vite sortir les joueurs du jeu. Il sert aussi à détendre le jeu.

Cela fait prendre une micro pause au jeux: Pendant une séance de jeu, spécialement les longues séances de six à dix heures, pousser une joke en jeu peut détendre l’atmosphère. Exemple: Votre personnage dit: “Au moins Caly n’est pas végétarienne, elle!” Sachant très bien que l’un des joueurs l’est, cela fait rire et détend tout le monde. Cela rentre dans le Meta dû au fait que nous sortons de l’univers, même si cela reste malgré tout léger. Advenant que les jokes sont trop présentes et nuisent au jeu, faites une pause, car trop, c’est comme pas assez !

Somme toute...

Le Métagaming n’est pas quelque chose que je cautionne. La majorité du temps, il nuit plus qu’il n’aide le jeu. Cependant, à petite dose et bien utilisé, il peut aider au jeu. Je ne recommande pas aux nouveaux de l’employer cependant. Pour ceux qui veulent le tenter, tester-le. Les joueurs autour de vous ainsi que le DM vous le diront si cela a sa place ou non. Certains sont plus permissif que d’autres, après-tout.