Pendant près de deux heures, Pierre-Louis Renaud du groupe de youtubers Es-Tu Game? a permis à n’importe quel passant ou passante du Mondial des Jeux Loto-Québec de se prémunir d’un personnage et de monter sur scène afin de participer à une session de Donjons & Dragons devant public. Plus d’une dizaine de joueurs et de joueuses ont ainsi foulés les terres d’Argoth, mais hélas pour une très courte durée, puisque le sadique maître de jeu a opté pour un scénario de type «meat grinder» et a plutôt passé la soirée à déchirer cruellement des fiches de personnage.

Le Mondial des jeux Loto-Québec se targue d’être le plus grand espace ludique et à ciel ouvert gratuit au Québec. Du 18 au 29 juillet, dès 16h, la Place des Arts accueille en effet des tonnes d’activités ludiques en tous genres et pour tous les âges. Es-Tu Game en sont cette année les porte-paroles officiels, arborant le titre de «maîtres des jeux». Nos partenaires chez Balado-Ludique les ont d’ailleurs menés en entrevue (disponible ici), mais pour avoir une idée du genre de performance rôliste qu’ils donnent à l’habitude, vous devez plutôt consulter cet article.

©Benoît Vermette

C’est sur la Scène Sleeman que Pierre-Louis avait donné rendez-vous aux amateurs de jeux de rôle, l’idée étant que quiconque puisse se présenter avec un personnage de sa propre création ou en choisir un à partir d’une pile de fiches prégénérées. À coup de quatre volontaires, Pierre-Louis a mené une aventure sur les Terres d’Argoth, son univers-maison. Joueurs et joueuses ont ainsi pu participer à la défense de l’Académie Waldorf face à une invasion de géants et de monstres horribles venus pour dérober un artefact connu sous le nom de BlackRazor, caché à l’intérieur d’une tour. C’est Rafaël Lacaille, aussi membre d’EtG, qui s’occupait de l’animation et qui assurait de faire parvenir à Pierre-Louis la chair fraîche.

©Benoît Vermette

Certains volontaires parmi l’audience se sont présenté à l’évidence mieux préparés que le maître de jeu l’avait anticipé. Alors que celui-ci s’attendait à réduire en poudre les premiers venus, ceux-ci parvinrent néanmoins à rester en vie assez longtemps. Par contre, ni LuckyLuke, ni même McCool ne furent assez min-maxés pour survivre aux nombreux pièges du donjon qui s’ensuivit. Écrasés par un rocher, dissous dans un bain d’acide, coupés en deux par une herse… les malheureux aventuriers et aventurières rencontrèrent le trépas l’un après l’autre. Joueurs et joueuses durent s’avouer vaincus en déchirant eux-mêmes leurs feuilles de personnages sous les applaudissements nourris de l’assistance, beaucoup plus amusée qu’attristée par ce funeste spectacle.

Au final, la variante de type «meat grinder» qu’il est possible de trouver dans le livre de D&D Tomb of Annihilation a eu davantage d’affinités avec la performance de Chris Perkins pendant Stream of Annihilation en juin 2017 (cet article donne des détails sur cet événement), à l’exception que pour une première fois, c’est le public et non des artistes qui contribua à l’histoire, lui qui est d’habitude cantonné au rang de spectateurs. Ainsi, en performant en plein cœur d’un festival où monsieur et madame Tout-le-monde pouvaient déambuler par hasard, Es-Tu Game a sans l’ombre d’un doute contribué une fois de plus à démocratiser le jeu de rôle sur table. Ne serait-ce que pour cela, nous ne pouvons que saluer leur démarche.

Pour accéder à la programmation du Mondial des Jeux Loto-Québec, cliquez ici.

Pour parcourir le contenu de la chaîne YouTube d’Es-tu Game?, suivez ce lien.

©Benoît Vermette