Dépendant des différents jeux de rôle, vous pouvez avoir une liste plus ou moins longue de compétences ou d’habiletés disponibles. Bien sûr, quand vient le temps de choisir, vous allez prendre ceux qui vont être les plus utiles à votre personnage. Vous n’allez quand même pas mettre des points en chant pour votre nécromancien… Mais pourquoi pas?

Dépendant des différents jeux de rôle, vous pouvez avoir une liste plus ou moins longue de compétences ou d’habiletés disponibles. Bien sûr, quand vient le temps de choisir, vous allez prendre ceux qui vont être les plus utiles à votre personnage. Vous n’allez quand même pas mettre des points en chant pour votre nécromancien… Mais pourquoi pas?

Souvent oubliées ou mal aimées par les joueurs et les maîtres du jeu, les compétences artistiques et d’artisanat sont rarement utilisées en jeu. Il s’agit selon moi d’une erreur, car ce genre de compétence peut avoir des effets intéressants pendant jeu et aider à l’équilibre d’un groupe. Relire leurs descriptions, ainsi que les passages du livre de règles les concernant, peuvent vous rafraîchir la mémoire et vous faire découvrir pourquoi cette compétence supposément « inutile » existe.

Par ailleurs, en tant que maître de jeu, j’apprécie que mes joueurs trouvent des solutions originales aux défis auxquels ils devront faire face. Par exemple, les joueurs doivent convaincre un chef de village de leur donner des informations? Au lieu de faire les traditionnels charmes ou intimidations, pourquoi ne pas utiliser vos quelques points en cuisine pour lui faire un bon repas, pendant que la voleuse exécute une danse sous la musique du mage blanc? Pour ma part, je récompense ce genre de solution originale. En plus, cela vous donne l’occasion d’avoir une belle petite scène de roleplay.

Si le jeu auquel vous jouez n’a pas de compétences, ce n’est pas grave. Pensez quand même à des choses moins évidentes que votre personnage pourrait faire. Un bon personnage a besoin d’une personnalité avec des passions, des loisirs, et des connaissances dans différents domaines. Les définir va vous permettre d’avoir un personnage qui ne se définira pas uniquement par sa classe et son occupation principale. Ces conseils sont encore plus importants pour les Grandeurs Nature, car nous n’y sommes pas toujours en combat. Beaucoup de temps est passé à attendre et à parler. Il devient alors capital d’avoir un petit plus pour votre personnage.

Une compétence qui ne sert à rien, cela n’existe pas. Vous n’avez simplement pas encore trouvé comment l’utiliser. Pensez aussi à la manière d’approfondir votre personnage en lui ajoutant des habiletés en dehors de son champ primaire de compétence. Pour les MJ, encouragez vos joueurs à aller dans ce sens en ajoutant à vos aventures des occasions où les joueurs pourront utiliser ses compétences.