En cette journée de la femme, j’avais le goût de faire le point sur la place de la femme dans le monde de l’esport.

Quelques statistiques

Selon le site SuperData, 22% des fans d’esport américains sont des femmes.  Encore selon le même site, 40% des joueurs de jeux vidéo américains seraient des femmes.  C’est certain qu’avec les jeux sur mobiles, la proportion de femmes gameuses a drastiquement augmenté.  Mais qu’en est t’il des compétitions d’esport? (https://www.superdataresearch.com/hey-rockstar-where-the-ladies-at/)

Wikipedia offre un portrait très complet sur la situation, c’est un bon article à lire avec beaucoup de référence. (en anglais seulement) https://en.wikipedia.org/wiki/Women_and_video_games

 

https://www.superdataresearch.com/hey-rockstar-where-the-ladies-at/

Depuis plus de dix ans que je fréquente le LAN ETS à chaque année et que je vois l’augmentation, tranquille certes, mais augmentation quand même du nombre de filles présentes.  Je ne parle pas de filles qui regardent leurs chums joués en ayant l’air de s’ennuyer fermes, mais de filles qui jouent et qui performent.  

Une question revient fréquemment, est-ce que les filles ont les mêmes capacités physiques pour être au même niveau que les garçons, niveau performance?  C’est une question épineuse et très difficile à répondre. Pour ma part, je crois que oui. Qu’être un homme ou une femme ne change rien au temps de réponse, à la vision périphérique et à la vitesse de prise de décision, ces qualités sont la base d’un bon joueur d’esports. La preuve, on voit de plus en plus d’équipes mixtes percer dans les compétitions.  La dernière en date, est évidemment l’équipe des Dragons de Shanghai qui ont signé la première femme à prendre par à la Overwatch League : Kim “Geguri” Se-yeon. On connait tous aussi les célèbres Stéphanie “Miss Harvey” Harvey, Sasha “Scarlett” Hostyn, Catherine “Cath” Leroux-Racette… Ces femmes ont fait leur chemin petit à petit jusqu’aux ligues professionnelles.  (Pour une liste plus exhaustive de joueuses professionnelles et semi-professionnelles, je vous invite à consulter https://www.esportssearnings.com/players/female-players).

On assiste aussi à l’émergence d’équipes 100% féminines telles que la Team Sailor Scout, les anciennes joueuses de Selfless Gaming, rendues maintenant avec Dignitas, etc.  

Est-ce une raison pour faire des tournois ou des ligues 100% féminines?

Je ne crois pas.  Pourquoi diviser les deux sexes au lieu de les faire compétitionner entre eux? L’esports est déjà un marché très fragmentaire, nous n’avons pas besoin de le diviser encore plus.  Il y a très longtemps, j’ai cru qu’il était bon de faire des événements seulement pour les filles. Parce que c’est moins intimidant de compétitionner entre filles que de se battre contre des garçons.  Puis, à coups d’arguments, certains m’ont convaincu que ça ne ferait qu’accentuer le fossé déjà existant entre les deux sexes.

Je profite également de cet article pour passer un message aux filles qui streament sur Twitch.  Tu n’as pas besoin de décolleté et de deux pouces de maquillage pour attirer un public qui te suivra.  Tu n’as besoin que de tes talents et de ta personnalité. Twitch a resserré ses règlements afin d’éviter les streams sexys.  Sois toi-même et tu verras, la communauté suivra.

En bref, je ne crois pas qu’on aura un jour, un milieu esports 50% masculin 50% féminin, mais je crois que bientôt, les filles ne seront plus intimidées par l’esports et prendront la place qui leur revient.