Après quatre années de travail intense de la part de ses fondateurs, l’Esports Central Arena a officiellement ouvert ses portes au public cette fin de mois de mai. Ce nouveau complexe de divertissement mettant à l’honneur les Esports est le premier établissement de ce genre au Canada et entend bien réunir les passionnés de sports électroniques montréalais dans son enceinte. Nous nous sommes rendus à la soirée d’ouverture de l’endroit pour essayer les nombreuses machines de jeux disponibles et discuter avec les membres de l’équipe fondatrice.  

Un complexe Esports au cœur de Montréal

Ce 31 mai, l’Esports Central Arena a officiellement ouvert les portes de son premier établissement situé en plein centre ville de Montréal. Étalé sur une vaste surface prenant un étage entier d’un bâtiment de la rue Sainte Catherine, le complexe arbore des airs de lounge classe et luxueux. On y est accueilli à une réception où membres et nouveaux arrivants peuvent être admis et obtenir divers renseignements sur l’endroit. À notre droite, six simulateurs de course D-BOX sont placés côte-à-côte, proche d’un bar où l’on peut acheter bière et nourriture. Face à nous sont installés deux kits de réalité virtuelle Virtuix Omni, promesse d’une expérience haut de gamme sur tapis omnidirectionnel dernier cri. En promenant notre regard à gauche, on peut admirer les articles pour gamers de la boutique officielle de l’établissement, qui offre de nombreux produits de l’arène et de ses sponsors spécialisés dans le domaine (Nvidia, H4X, Republic of Gamers…). En marchant plus loin, on peut s’asseoir sur de confortables canapés devant l’une des 20 consoles PS4 et Xbox One disponibles, au bord de larges fenêtres donnant sur la rue et laissant entrer une lumière tonifiante. Au bout de notre exploration, 94 PC équipés du meilleur matériel disponible sur le marché sont à disposition dans une large salle étudiée pour accueillir des compétitions de grande envergure. Vous l’aurez compris, l’Esports Central Arena veut offrir à ses membres une expérience complète basée sur du gaming multiplateforme pur. Son ouverture vient compléter un peu plus encore la scène montréalaise grandissante des sports électroniques, aux côtés d’institutions déjà existantes telles que Montréal Esports, la FQSE ou le Meltdown Montréal.  

n
L’Esports Central Arena permet à ses membres, entre autres, de s’essayer à des simulateurs de course D-BOX…
Crédit photo : Jeremy Hamel
n
… et à de la réalité virtuelle sur des kits Virtuix Omni dernier cri.
Crédit photo : Jeremy Hamel

Le rêve d’une équipe passionnée

Nous avons pu discuter avec Mme Delilah Kanou, présidente de l’Esports Central Arena. Avec le soutien de marques habituées à l’industrie des sports électroniques, telles que Republic of Gamers ou Nvidia, et de marques plus externes comme Vidéotron ou même Heineken, Mme Kanou entend bien développer un modèle d’affaire viable pour étendre l’influence de son entreprise naissante sur le long terme et en faire une institution de taille en Amérique du Nord. La présidente, soutenue par son équipe de passionnés, compte notamment bien aller conquérir d’autres villes de la région, quand le temps sera venu.

« On veut développer un modèle d’affaire impeccable pour pouvoir le reproduire et créer une plus grande communauté » nous a confié Mme Kanou lors de notre conversation « On a déjà commencé à viser d’autres villes. Rien n’est concret encore, mais nous commençons. Nous avons mis quatre ans pour créer cet endroit, donc on anticipe ! »

Mme Delilah Kanou : présidente de l’Esports Central Arena
Crédit photo : Jeremy Hamel

Évoluant dans une industrie fortement dominée par les hommes, la présidente souhaite inviter les joueuses à venir partager leur passion avec leurs homologues masculins et attirer plus de femmes vers les Esports. L’Esports Central Arena a notamment développé un partenariat avec l’équipe féminine de sports électroniques Team Sailor Scouts. L’arène deviendra le centre d’entraînement officiel de l’équipe, qui y donnera des séances de coaching gratuites pour joueuses sur Overwatch et Starcraft II.

« Je me suis toujours assise à la même table que les garçons, et je veux amener ça aux esports. Il n’y a pas de raisons pour les joueuses de ne pas être parmis les hommes, et je veux encourager les filles et attirer une clientèle plus féminine […] Il n’y a aucune raison pour laquelle une joueuse ne voudrait pas venir ici, et je pense que ça plaira aux hommes d’avoir des femmes avec qui jouer » nous a expliqué Mme Kanou.

Notons que l’arène a également forgé des partenariats avec d’autres équipes, notamment Montreal Rebellion et l’Impact de Montréal, qui pourront aller s’y entraîner régulièrement.

Un quartier général pour la communauté

Esports Central Arena veut miser sur l’aspect social du monde des sports électroniques, avec une volonté d’offrir à la communauté un lieu dans lequel se retrouver et jouer. L’établissement est conçu pour être un endroit de partage où les joueurs passionnés de tous milieux peuvent venir se rencontrer et, entre une ou deux pintes de bière, jouer en compétition ou en casual sur l’une des nombreuses machines disponibles. La variété des expériences de jeu offertes, le bar, la boutique officielle et les nombreux événements prévus, entre autres, promettent de faire de l’Esports Central Arena un véritable écosystème pour gamers. On pourra y passer des heures sans se lasser.

«On veut créer une atmosphère, sortir les gamers de chez eux. Le gaming, ça ne se passe juste dans ton sous-sol ou dans ta chambre ! Moi, j’appelle ça le « New social »» nous a déclaré Mme Kanou durant notre conversation.

L’Esports Central Arena se veut être un lieu social où les joueurs pourront partager leur passion pour les Esports autour d’un verre
Crédit photo : Jeremy Hamel

Entrer dans l’arène sera gratuit, mais il faudra bien évidemment payer pour pouvoir accéder aux différentes machines et pour consommer. Si nous ne connaissons pas encore les détails, nous savons que plusieurs types d’abonnements mensuels seront disponibles et que la volonté de l’équipe est de maintenir un prix raisonnable.

Un calendrier d’événements chargé

Notez que l’Esports Central Arena accueillera le 15 juin les qualifications canadiennes du Red Bull Player One, grand tournoi de 1v1 de League of Legends, une opportunité pour les organisateurs de démontrer leurs compétences et de lancer l’arène à grande vitesse sur la voie de la popularité. De nombreux autres événements y seront organisés dans les prochaines semaines. L’arène a notamment forgé un partenariat solide avec Ubisoft, et organisera un tournoi de Rainbow Six : Siege le 21 Juin. Ce tournoi sera suivi d’une autre compétition sur Dota 2 le lendemain. Si le calendrier s’annonce chargé pour l’équipe de Esports Central Arena, l’établissement promet de devenir un lieu particulièrement dynamique, et un véritable point de rendez-vous pour les gamers de Montréal.

n
L’Esports Central Arena est déjà prête à accueillir les qualifications canadiennes du RedBull Player One le 15 Juin
Crédit photo : Jeremy Hamel