Lan ÉTS 2017

Source: Source : Jeux.ca

Maryse Landreville nous partage son expérience au Lan ÉTS 2017 qui célébrait sa 15ème édition avec un événement de taille à la Place Bonaventure de Montréal.

 

C’est dans une ambiance survoltée que le Lan ETS a pris son envol il y a quelques jours.  Cette année, c’est avec plaisir que j’ai pu rencontrer diverses célébrités eSports telles que la grande Stéphanie “MissHarvey” Harvey, qui ne participait pas aux compétitions cette année, mais permettait aux fans de venir faire du 1 vs 1 contre elle.  Il y avait aussi William “Leffen” Hjelte, un joueur professionnel de Smash qui est venu faire des 1 vs 1 avec ses fans.

Encore une fois, cette année, le Lan ETS, fidèle à ses habitudes, grâce à ses commanditaires, a été plus que généreux avec les participants et visiteurs: ils ont commencé lors de la cérémonie d’ouverture en donnant des cartes graphiques dans la foule!  Malgré la multitude de prix matériels, on ne peut pas passer à côté de la baisse des prix en argent pour les tournois.  De plus, certains prix ont été annoncés à la dernière minute, créant une certaine frustration chez quelques participants.  Une petite déception également, quant à la page Facebook, qui ne donnait aucune information ou presque durant la fin de semaine.  C’était difficile pour quelqu’un de l’extérieur d’avoir accès à l’horaire de la fin de semaine.

Étant l’édition 15e anniversaire, on a pu voir certains anciens visages revenir.  Je souligne le retour à l’animation de François “Mouton” Wilhelmy et de ses co-animateurs qui ont fait un excellent travail.  C’est avec plaisir qu’une ancienne comme moi a pu entendre le célèbre “holy shit” et retrouver des activités tels que “Massacre ton clavier sur scène!”, un tournoi de CounterStrike 1.6 et un de Warcraft III.  

Frank Roy, qui a participé en tant que Masterchief de Halo, a beaucoup apprécié son expérience. “L’ambiance était vraiment cool et le staff était aimable et super.”

Parlant d’activités, c’était la deuxième édition de la mascarade avec une bourse de 500$, une des plus généreuses pour une compétition du genre au Québec.  Frank Roy, qui a participé en tant que Masterchief de Halo, a beaucoup apprécié son expérience.  “L’ambiance était vraiment cool et le staff était aimable et super.”  De plus, nous avons eu droit à une belle prestation de l’Orchestre de Jeux Vidéo, le samedi en fin de journée.  Finalement, un petit mot pour la Fondation Mister Dee et du Marathon de Speedrun qui ont amassé plus de 3 500$!

Évidemment, on ne peut pas passer à côté des douze tournois du lan.  Avec autant de participants aux divers tournois, on doit s’attendre à tout : des disqualifications, des retards sur l’horaire, des bris d’équipements, des joueurs en retard, etc.  On peut dire que cette année, les admins en ont vu de toutes les couleurs.  La diffusion en direct était assurée par Max Beaulieu et son équipe, qui ont dû travailler d’arrache-pied pour pouvoir commencer les diffusions.  Heureusement, dès que tout fût mis en branle, la qualité était au rendez-vous.  En ce qui a trait aux finales, mon seul bémol est de ne pas avoir pu en voir plus sur la scène principale.  À part Overwatch, League of Legends, Counterstrike Global Offensive et Rocket League, les autres finales avaient lieu directement dans la salle, une déception pour plusieurs participants.  

Malgré quelques problèmes techniques et certaines décisions un peu brouillonnes, le lan ETS s’est montré à la hauteur de nos attentes.  L’ambiance était au rendez-vous, contrairement à certaines éditions précédentes.  

L’ensemble des photos de l’événement peut être consulté sur notre page Facebook

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies