Changements dans le conseil d’administration de la FQSE

En cette fin d’été, l’heure est au bilan pour la FQSE qui apporte quelque peu changements à son conseil d’administration. La rentrée scolaire se place sous le signe de la nouveauté.

Le conseil d’administration de la FQSE fait peau neuve

La Fédération Québécoise de Sports Électroniques a modifié son conseil d’administration en cette rentrée scolaire. Si la plupart des nouveaux arrivants sont connus dans le secteur, il flotte comme un air de renouveau.

Patrick Pigeon, fondateur de l’Académie Esports de Montréal, laisse sa place de président du conseil à Louis-David Lalancette-Renaud. Graphiste et designer web professionnellement, il est également candidat à la maitrise en communication, concentration Jeux vidéo et ludification de l’UQAM. Il est également impliqué via le groupe Homo Ludens de l’université tout en étant assistant de recherche et membre de la Chaire de recherche du Canada sur les données massives et les communautés de joueurs. C’est tout un CV. Patrick Pigeon, quant à lui, reste membre du conseil à titre d’administrateur et continue à se consacrer à l’Académie.

Le conseil d’administration accueille ensuite Dimitri Kontogiannos à titre de Vice-Président. Il prend la place de François Savard qui reste, à l’image de Patrick Pigeon, administrateur de la FQSE. Enfin, Benjamin Denis, le directeur marketing de l’Académie Esports de Montréal, devient secrétaire en lieu et place de Dawei Ding. Ce dernier restera actif à titre de conseiller juridique mais n’a pas souhaité resté impliqué au conseil.

De nombreux projets en cours

Fondée en 2016, la FQSE est à l’origine de nombreux projets. Le plus connu est sans nul doute la Ligue Cyber Espoirs (LCE), une compétition inter-écoles de jeux vidéo devenue très populaire en l’espace de quelques années seulement. Mais ce n’est pas tout ce que l’organisme prépare.

La FQSE est en passe de faire reconnaitre le sport électronique comme discipline sportive à part entière. Mais, ce ne sera pas pour tout de suite. Bien que les membres aient déposé une demande de reconnaissance de régie sportive, le « ministère de l’éducation et des études supérieurs n’accepte aucune nouvelle demande, peu importe le sport, tant que les nouveaux critères du programme de reconnaissance ne seront pas finalisés. » peut-on lire sur le site web de l’organisme. Encore un peu de patience donc.

En poursuivant votre navigation sur Jeux.ca, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies