Eidos Montréal et Sherbrooke adoptent la semaine de quatre jours

Source: Eidos-Montréal

La semaine de quatre jours en vigueur à Eidos Montréal et à Eidos Sherbrooke

Premiers studios AAA à la mettre en place, la semaine de quatre jours est désormais la nouvelle norme pour Eidos Montréal et Eidos Sherbrooke. Sur le site officiel, on apprend que les salaires demeurent inchangés, mais que certaines méthodes et certains processus, eux, vont être revus. « Cette initiative se veut un pas de plus vers l’incarnation des valeurs du studio, bâtir un milieu de travail sain, créatif et durable pour nos employé·e·s », peut-on lire dans l’entrevue de David Anfossi, chef de studio à Montréal, publié sur le site Web de l’entreprise. Il ajoute que « L’idée n’est pas de condenser les heures de travail en 4 jours, mais plutôt de revoir nos façons de faire (…) » et de « (…) réduire le temps au travail, mais augmenter la qualité de ce temps investi (…)». La semaine de travail s’arrêtera désormais au jeudi et durera 32 heures au lieu de 40.

C’est un grand pas pour l’entreprise québécoise qui sort prochainement le jeu vidéo les Gardiens de la galaxie. S’ils ne sont pas les premiers à le faire dans l’industrie au sens large, Dontnod ou Young Horses (Bugsnax) l’ayant déjà adoptée, ils sont revanche les plus imposants studios à faire cette transition. On espère que c’est une tendance qui se propagera au reste du secteur et enrayera le fameux crunch. Par ailleurs, de nombreux pays ont également emprunté ce chemin comme l’Islande ou la Nouvelle-Zélande. En ont résulté des améliorations dans la qualité de vie des employés avec plus de temps pour la famille, pour les passe-temps et pour leur bien-être en général.

Des réactions partagées

Les réactions ne se sont pas faites attendre avec de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux qui ont félicité la nouvelle. « (…) en période de pénurie de main d’œuvre, ils offrent une option différente pour attirer et retenir leur personnel! », a commenté le vétéran Serge Landry sur Facebook. D’autres espèrent voir cette initiative faire boule de neige dans l’industrie. Une utilisatrice rappelle également qu’Ubisoft avait appliqué une demi-journée de congé le vendredi après-midi cet été sans effets négatifs sur la productivité. Osama Dorias, concepteur de jeu en chef à Warner Bros. Games Montréal, dit quant à lui que « (…) les gens sont tout aussi productifs, sinon plus, en travaillant quatre jours plutôt que cinq. Les gens plus reposés travaillent mieux ».

Cela dit, le tableau n’est pas le même pour tout le monde. Une source interne nous indique que le département de QA (Assurance Qualité qui teste les jeux en cours de développement) abrité au sein d’Eidos Montréal ne bénéficiera pas de cette nouvelle norme. Pourquoi? Car ce département particulier est sous juridiction de Square Enix directement. Et que cette nouvelle semaine ne s’applique qu’à Eidos-Montréal et Eidos Sherbrooke. Ce qui pose d’ailleurs la question de savoir comment Eidos Montréal et Eidos Sherbrooke ont réussi à faire plier la maison-mère japonaise sur ce point.