Critique – Labyrinth Legend

Antoine Clerc-Renaud - 10 Fév. 2022 13h23

Labyrinth Legend, voyage dans l’ennui

Auparavant sorti sur plateformes mobiles en version free-to-play, Labyrinth Legend est désormais disponible sur Nintendo Switch. On s’en serait bien passé. Ce dungeon-crawler mâtiné de rogue-lite est plaisant quelques instants mais on s’ennuie bien vite.

Les meilleurs casinos en ligne du moment

Play Ojo

Bonus

0 $CA+ 80 Tours gratuits

BetCoCo Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

Firevegas Casino

Bonus

2 000 $CA+ 150 Tours gratuits

Leovegas Casino

Bonus

1 000 $CA+ 100 Tours gratuits

LeonBet Casino

Bonus

5 500 $CA+ 100 Tours gratuits

Greatwin Casino

Bonus

750 $CA+ 200 Tours gratuits

Wildz

Bonus

1 000 $CA+ 200 Tours gratuits

IZZI Casino

Bonus

1 200 $CA+ 500 Tours gratuits

Fresh Casino

Bonus

1 500 $CA+ 500 Tours gratuits

Spinz Casino

Bonus

300 $CA+ 100 Tours gratuits

Premièrement le scénario qui tient sur un ticket de métro n’est rien d’autre qu’un prétexte : le royaume de Kanata est en proie à des attaques de monstres qui viennent du labyrinthe souterrain. Tous les vaillants héros sont appelés pour tenter d’éradiquer cette menace. Vous voyez le genre.

Comme le dit le pitch sur le site de Nintendo, « Qui d’autre que vous va oser s’aventurer dans des donjons sans fin ? » Personne, en fait.

On démarre en passant par l’inévitable création de personnage avec apparence, classe et nom. Ensuite on peut enfin se lancer dans le labyrinthe dont on a tant entendu parler. Le principe est simple, on affronte des hordes de monstres à chaque étage en prenant soin de récupérer la clé détenu par l’un d’eux.

Cette dernière nous permet d’ouvrir la porte et d’accéder à l’étage suivant. Et rebelote jusqu’à ce qu’on atteigne le boss de fin de niveau qui nous donnera trésors et expérience une fois vaincus. On débloque également le niveau suivant une fois que l’on en a fini avec ce gardien.

Du loot à en revendre

L’intérêt de ce genre de jeux est que l’on récupère de l’équipement, des accessoires et autres pièces d’or durant les combats. Ce n’est pas nouveau, ça existe depuis les jeux dits Gold Box de SSI. Sauf qu’on a seulement 10 places dans notre inventaire, y compris pour l’équipement que l’on porte : deux armes, une armure, une jambière, un casque et trois anneaux.

On a donc souvent face à des choix draconiens surtout que les différents équipements qu’on ramasse n’ont pas tous le même indice de rareté. Par ailleurs j’apprécie la variété des armes : épées, arcs et flèches, boomerangs, lances,… on a du choix pour affronter les ennemis.

Une direction artistique plus que douteuse

Ce qui me choque ensuite dans Labyrinth Legend, c’est qu’il est moche. La direction artistique est si simpliste qu’on se demande ce qui est passé par la tête des développeurs. Je ne prétends pas pouvoir faire mieux et je comprends que c’est beaucoup de travail mais pourquoi donner à son jeu des airs de clipart tout droit sorti d’un document Word. Qui s’est dit que ça allait être beau?

Comprenez-moi, je suis un grand amateur de designs simplistes. Risk of Rain, SteamWorld Dig (surtout le 2), Bit.Trip Runner font parti de mes jeux préférés. Parce qu’il y a un propos derrière ce design et que ça reste lisible soit dit en passant. Dans Labyrinth Legend, c’est tout sauf clair. Si les effets visuels sont pas mal, tout le reste est à refaire. On dirait un jeu Kemco fait avec les assets de base de Game Maker ou RPG Maker.

De plus, pour les 20 dollars que coûte le jeu, vous avez accès à tellement mieux sur Nintendo Switch : SteamWorld Dig, SteamWorld Dig 2, Crypt of the Necrodancer, Foreclosed, Blizzard Arcade Collection, Thomas Was Alone, et j’en passe. Rendez-vous service et évitez Labyrinth Legend.

Verdict

Les plus

  • Amusant… 5 minutes

Les moins

  • La direction artistique douteuse
  • Les musiques
  • Les combats illisibles
  • L’absence d’intrigue
  • L’inventaire ultra limité

Note finale

1 / 10