Acquisition d’Activision par Microsoft : qu’est-ce que ça change pour les joueurs?

Antoine Clerc-Renaud - 18 Jan. 2022 11h14

Est-ce que l’acquisition va rendre vos jeux favoris exclusifs à la Xbox et au PC?

Non ou en tout cas pas entièrement et surtout pas tout de suite. Comme l’a apparemment confirmé l’actuel PDG d’Activision-Blizzard-King, Bobby Kotick, la transaction de l’acquisition ne serait que pleinement effective en juin 2023. D’ici là, ABK continuerait d’agir de manière indépendante. Aucun changement à prévoir avant 18 mois donc.

Et après ça? On ne le sait pas mais il est fort probable que les jeux multijoueurs restent multiplateformes. Voyez les choses ainsi : Microsoft vient de dépenser/investir 70 milliards de dollars. Naturellement, ils s’attendent à ce que leur investissement soit rentable le plus vite possible. Dès lors, ils n’ont aucun intérêt à supprimer des plateformes et donc des achats potentiels. À mon avis, Call of Duty, Diablo, Overwatch et toutes les licences de cet acabit continueront d’exister sur PlayStation puisqu’il s’agit d’une manne financière à ne pas négliger.

Cependant, il est possible que certaines portions des jeux deviennent exclusives aux plateformes de Microsoft que sont la Xbox et le PC. Par exemple, on peut clairement envisager qu’une campagne solo dans Call of Duty soit inaccessible pour les joueurs PlayStation. De même, on peut imaginer que de nombreux accessoires, personnages ou autres éléments cosmétiques soient aussi verrouillés.

Par contre, en ce qui concerne des jeux purement solos comme Spyro the Dragon ou Crash Bandicoot, ne vous attendez pas à les voir revenir sur leur plateforme d’origine. Ces aventures sont verrouillées pour de bon sur Xbox.

Quels sont les autres changements à prévoir?

À mon avis, l’un des premiers changements sera politique. C’est-à-dire que malgré toutes les belles promesses de Bobby Kotick, le management d’ABK va se faire montrer la porte. Ça, c’est dans le meilleur des mondes, cela dit. On n’est pas à l’abri d’une entourloupe. Même si Phil Spencer a fait savoir publiquement qu’il n’aimait pas la façon d’agir d’ABK. Selon moi, il doit aux développeurs de mettre un coup de pied dans la fourmilière et opérer un changement en profondeur.

Ensuite, je pense qu’il faut s’attendre à voir débarquer toutes les licences marquantes et populaires Xbox sur mobiles : Halo, Gears, Flight Simulator, les jeux Rare,… Maintenant qu’ils ont toute une ribambelle de développeurs mobiles à leur disposition, ils auraient tort de se priver. Le marché est mûr et c’est le moment d’en profiter.

Enfin, Microsoft est l’un des rares studios à ne pas s’être prononcés en faveur ou contre les NFTs et la blockchain. En revanche Satya Nadella, le PDG de Microsoft, voit le métavers d’un très bon œil. Peut-être que les actions des autres vont les influencer même si pour l’instant ce n’est qu’un grain de sable (Konami n’a récolté que 100 000 $ dans la vente de ses NFT Castlevania).